Actualité: Compétences, Education - Enseignement, Nos dossiers

DOSSIER: Les compétences de demain

DOSSIER: Les compétences de demain
Intelligences Artificielles, digitalisation de l’emploi, société d’hypertexte, économie 4.0, etc. Le monde est entré dans une évolution numérique rapide et exponentielle. Dans un avenir proche, l’humain devra s’adapter et faire face à diverses crises sociales, économiques, environnementales et technologiques qui influenceront durablement les métiers et les compétences à acquérir.

En tant que parent, il arrive souvent d’imaginer ce que ses enfants feront plus tard comme métier.
Pourtant, l’avenir apparait comme très incertain. Comment l’école prépare t-elle alors les élèves au monde de demain? Dans ce dossier, nous avons souhaité aborder cette question sous trois  angles différents:

Dans un premier temps, nous reviendrons sur le clivage très ancien entre les intelligences abstraites et les intelligences manuelles. Cet antagonisme a la peau dure dans nos sociétés et l’école n’est pas en reste: les intelligences abstraites y sont enseignées en priorité tandis que les intelligences manuelles semblent reléguées au second plan, et sont même parfois stigmatisées. Dès lors, comment sortir de cette dichotomie et créer de la transversalité?

Nous nous pencherons ensuite sur les enjeux de la sociétés de demain et leur impact sur les compétences. En effet, ce n’est un mystère pour personne, dans les années à venir l’apport et l’omniprésence des nouvelles technologies bouleversera le monde de l’emploi. Face à des machines de plus en plus performantes, les compétences classiques, telles que la mémorisation et la restitution de savoirs encyclopédiques, largement valorisées dans les systèmes scolaires classiques, ne seront plus aussi sollicitées. Quelles seront les compétences de mise à l’avenir et
comment l’école va-t-elle pouvoir s’adapter à la révolution technologique?

Enfin, nous avons eu l’envie, pas si folle, d’imaginer le monde de demain si notre civilisation s’effondrait. Dans un monde sans doute moins connecté à grande échelle, réparer, construire des objets simples et efficaces, avec peu de moyens, savoir faire pousser des plantes et soigner des animaux, deviendront des compétences de grande valeur; tout comme les compétences relationnelles
et un certain art de la débrouille… bref, la créativité en général. Faut-il pour autant jeter à la poubelle toutes les compétences plus théoriques dont on pourrait penser qu’elles ne servent que dans notre civilisation complexe, pas si sûr…

Bonne lecture!

Marie Versele, secteur communication

Article suivant

SOMMAIRE DU DOSSIER:

 

Illustrations: Max Tilgenkamp ou Stripmax est un illustrateur, dessinateur de presse et de bande dessinée belge, né le 26 août 1978 à Bruxelles. Il travaille, entres autres, pour les journaux Le Soir, Metro, Moustique, le Vif l’Express… En parallèle, il collabore régulièrement avec des collectifs de danse, de musique, d’art contemporain et de bande dessinée.