Le Pacte pour un Enseignement d’excellence – Les pôles territoriaux

Le Pacte pour un Enseignement d’excellence[1] est né dans une volonté d’une plus grande inclusion de tous les enfants afin de lutter contre les phénomènes de relégation de l’enseignement ordinaire vers le spécialisé. C’est pourquoi le Pacte prévoit toute une série de réformes de différentes natures qui jouent sur différents leviers agissant sur la structure globale de l’enseignement : on agit sur le système et non plus sur des niveaux d’enseignement.

Les mesures mises en œuvre dans le Pacte au niveau de l’organisation des pôles territoriaux ont globalement deux objectifs: décloisonner l’enseignement ordinaire et l’enseignement spécialisé et permettre à l’enseignement spécialisé de se recentrer sur les élèves qui en ont réellement besoiLes pôles territoriaux : qu’est-ce que c’est ?

Un pôle territorial est une structure attachée à une école d’enseignement spécialisé. Il collabore avec d’autres écoles spécialisées partenaires afin d’étendre, de diversifier les expertises et ainsi rencontrer et accompagner au mieux tous les besoins des élèves des écoles ordinaires coopérant avec le pôle.

La Fédération Wallonie-Bruxelles comportera au total 48 pôles territoriaux couvrant les 10 zones d’enseignement du territoire.

Une équipe pluridisciplinaire

Chaque pôle territorial est composé d’une équipe pluridisciplinaire de minimum 15 enseignants, éducateurs, logopèdes, kinés, tous spécialisés dans les troubles de l’apprentissage (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, dysgraphie, dyscalculie, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, haut potentiel, etc.) et/ou dans le soutien au handicap.

La mission de cette équipe pluridisciplinaire est d’aider et d’accompagner les enfants à besoins spécifiques et leurs professeurs dans l’enseignement ordinaire. Tout enfant à besoins spécifiques pourra désormais recevoir le soutien dont il a besoin de la part d’une équipe de professionnels du pôle avec lequel coopère son école, sans être inscrit dans l’enseignement spécialisé.

Une mission inclusive

L’ambition des pôles territoriaux est l’inclusion à travers un épanouissement de chaque élève dans l’école de son choix mais également une plus grande mutualisation et répartition des accompagnements des enfants à besoins spécifiques.

Les pôles territoriaux : une nouvelle organisation de l’enseignement

Les pôles territoriaux proposent une nouvelle manière d’envisager la collaboration entre l’enseignement spécialisé et l’enseignement ordinaire. Son fonctionnement repose sur la collaboration et la mutualisation des ressources de l’enseignement spécialisé vers l’ordinaire : afin d’intégrer au mieux et plus d’élèves issus du spécialisé dans l’enseignement ordinaire et de soutenir efficacement le déploiement des aménagements raisonnables, une collaboration plus forte sera créée entre le spécialisé et l’ordinaire.

La volonté n’est pas de supprimer l’enseignement spécialisé mais de permettre à chaque enfant de trouver sa place et de s’épanouir, que ce soit dans l’enseignement ordinaire ou spécialisé. Les pôles territoriaux permettent alors de centrer l’enseignement spécialisé sur les élèves qui en ont vraiment besoin et de donner l’opportunité aux autres enfants de suivre leur scolarité dans une école ordinaire. Ils participent à créer des écoles plus inclusives qui prennent en charge tous les élèves sans discrimination, acceptent leurs différences, permettent à chaque élève de s’épanouir et d’apprendre en tenant compte de ses difficultés et en respectant son rythme.

Image retirée.

Organisation des pôles territoriaux ©FWB – Circulaire 8111 du 21/05/2021

 

Concrètement, cela se passe comment ?

Concrètement, toutes les écoles sans exception signent une convention de coopération avec le pôle de leur zone : chaque enfant peut ainsi suivre sa scolarité près de chez lui en bénéficiant de l’accompagnement du pôle territorial avec lequel coopère son école. Après qu’un diagnostic extérieur soit posé sur le(s) trouble(s) d’apprentissage de leur enfant, les parents sollicitent la direction de l’école qui fait appel au pôle pour mettre en place un protocole d’aménagements raisonnables. Chaque direction informe les parents sur cette possibilité d’aide et est en contact direct avec le pôle avec lequel coopère son école.

Un enseignement de type 8 dans le secondaire

L’enseignement spécialisé est organisé en 8 types, degrés de maturité (pour l’enseignement fondamental), formes et phases (pour l’enseignement secondaire), en fonction des besoins de l’élève. Les enfants présentant des troubles de l’apprentissage (DYS et/ou hyperactivité) peuvent être scolarisés dans l’enseignement spécialisé de type 8. Malheureusement, le type 8 était, jusque-là, organisé qu’au niveau de l’enseignement primaire. Arrivé à la fin de leur parcours en primaire, ces enfants scolarisés dans le type 8 en primaire devaient soit intégrer l’enseignement secondaire ordinaire soit l’enseignement spécialisé secondaire de type 1 (organisé pour les enfants avec un retard mental léger) ; un type d’enseignement pas toujours adapté à leurs besoins (rappelons qu’un enfant présentant un/des trouble(s) de l’apprentissage a une intelligence normale).

Afin de répondre à cette incohérence du système, le Pacte pour un Enseignement d’excellence a créé un enseignement de type 8 dans l’enseignement secondaire.

Quelles sont les grandes mesures du Pacte pour un Enseignement d’excellence?

SOURCE:

[1] Cet article a été rédigé grâce au document « Pacte pour un Enseignement d’excellence – Manuel pour les partenaires » de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Le document est téléchargeable à l’adresse suivante : http://www.enseignement.be/download.php?do.id=17191

Illustration: Organisation des pôles territoriaux ©FWB – Circulaire 8111 du 21/05/2021, https://www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/48681_000.pdf

Les circulaires spécifiques aux pôles territoriaux :