Actualité: Elèves à besoins spécifiques, Enseignement spécialisé, Inclusion scolaire

Grandir sans voir: quelques outils utilisés en classe

Grandir sans voir: quelques outils utilisés en classe

SOMMAIRE DU DOSSIER

Voici quelques outils utilisés en classe par des enfants non-voyant·es ou malvoyant·es

Pour les non-voyant·es:

Machine Perkins

La machine Perkins est une machine permettant d’écrire du braille sur une feuille de papier cartonné, dont l’épaisseur est supérieure à celle du papier normal, ceci afin de faciliter la lecture et de diminuer la dégradation du document par l’utilisation. Un premier prototype fut créé dès 1939, mais la production dut attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cette machine permet donc à l’enfant de compléter les feuilles données par son professeur. Elle est surtout utilisée au début des primaires et tout au long du cursus scolaire pour le cours de mathématiques.

Bloc-notes Braille

Il s’agit d’un «mini ordinateur». Cet outil permet d’exploiter le braille au moyen d’un clavier muni de six touches (correspondant aux six points du braille) et ce, afin de pouvoir prendre des notes. On l’utilise pour communiquer avec autrui, pour lire un document en format texte ou audio, pour écouter de la musique, pour la messagerie… Le bloc-notes contient tous les cours de l’élève (traduits au préalable par les transcripteur·rices). L’étudiant·e peut également organiser son journal de classe au moyen de l’agenda présent sur le bloc-notes. Il contient aussi une calculatrice scientifique, l’accès à Internet…

Cubarithme

Il est composé de 15 lignes de 20 cases pouvant servir à l’apprentissage de l’arithmétique avec les cubes arithmétiques, et de l’algèbre avec les cubes algébriques. Il a été mis au point au tournant des années 1886 et 1887. Il peut être utile pour faire des calculs écrits: l’adulte dispose les calculs et l’élève les résout en positionnant ses cubes algébriques. Il peut également être utilisé comme abaque (boulier).

Géoplan

Le géoplan est constitué d’une planche de bois percée de clous. Il permet de travailler diverses situations de géométrie, avec comme unité de longueur la distance entre 2 clous consécutifs horizontaux.

Planche à dessin

La planche à dessin permet de tracer des formes qui apparaissent instantanément en relief. L’élève peut donc tracer des formes et avoir accès aux notions de géométrie (tracer des formes, des bissectrices, médiatrices…).

 

Pour les malvoyant·es

Loupes diverses

La visolette, par exemple est une loupe plan-convexe. La face plane est posée directement sur le document que l’on veut grossir. Le grossissement est faible mais il suffit de glisser la loupe sur le document.

Tv loupe

Il y a une double caméra (pour suivre en classe), l’appareil peut agrandir une feuille sur un écran de type ordinateur. L’appareil contient également une caméra fixant le tableau pour retransmettre les images du tableau sur l’écran de l’élève. Il permet à l’élève de retrouver une autonomie par rapport à l’agrandissement des feuilles. Il permet aussi de modifier le contraste et la luminosité.

Lutrin (plan inclinable)

Il est utilisé pour les enfants ayant un gros besoin de rapprochement. Grâce au lutrin, ils évitent les douleurs cervicales liées à ce approchement.

Ipad

Il est utilisé pour la vision de loin: l’élève peut prendre une photo du tableau et l’agrandir pour pouvoir lire ce qui y est écrit. Il peut aussi utiliser la tablette pour diverses applications utiles pour lui (exemple: Notability, Geometry Pad). Attention, la tablette ne permet pas d’accès aux applications braille. De plus, les élèves ne l’utilisent pas spécifiquement pour l’accès à Internet.

ARTICLE SUIVANT

Juliette Bossé, secteur communication et Lydie Fraymann Logopède et monitrice braille, La Lumière