Communiqués de presse, Education - Enseignement, Egalité, Politique: Le SeGEC déconnecté de la réalité

Le SeGEC déconnecté de la réalité

À la veille des prochaines élections du pays, le SeGEC a rendu publiques ses revendications:

« L’enseignement libre demande, que pour les 20 prochaines années, un financement additionnel comparable à celui consenti pour le réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement et en proportion au nombre d’élèves qu’il scolarise, à savoir 66 millions ».

Selon la Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente, les revendications du SeGEC sont exagérées et ne tiennent pas compte de l’état des finances de la Communauté française et de l’intérêt général. En réclamant des améliorations financières inaccessibles à la Communauté française pour les prochaines décennies, le SeGEC démontre une nouvelle fois sa déconnexion avec la réalité. Suivre les demandes du SeGEC serait suicidaire pour les finances publiques et donc pour la population qui en subirait le coût.

De plus, dans son argumentaire pour exiger plus d’équité entre les réseaux, le SeGEC se justifie en évoquant la situation de l’enseignement en Flandre. Cette comparaison est mal venue puisque la Région flamande bénéficie de fait, de beaucoup plus d’aisance financière et que le poids historique des catholiques est encore plus marqué.

La Ligue estime que la concurrence entre réseaux est dommageable pour l’intérêt général et plaide, à nouveau, pour aller dans le sens d’une déconfessionnalisation générale de l’enseignement en Communauté française selon des modalités à discuter bien entendu.

La situation de l’enseignement doit passer par un système éducatif plus convergent où l’ensemble des écoles apporteraient une juste contribution à l’effort éducatif fourni par la société, de telle manière que tous les enfants et leurs familles, quelles que soient leurs convictions, y aient accès.

Depuis 15 années maintenant, d’abord avec Joëlle Milquet puis Marie-Martine Schyns, l’Éducation est aux mains de ministres catholiques et les intérêts du réseau libre n’ont donc sûrement pas été négligé, au contraire.

Le Bureau exécutif de la Ligue de l’Enseignement et de l’Education permanente, asbl
Le 24 avril 2019