Image
image mot

2017
2018
à
Schaerbeek

De l’image aux mots

Ce projet a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets « Alpha Culture » organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il a mobilisé 20 séances d’ateliers dans le cadre du cours d’Alpha– FLE de Schaerbeek et une collaboration avec l’asbl Cinédit (Smala Cinéma).
L’objectif était de favoriser l’expression et le débat, pour arriver à réaliser un film d’animation. Ce medium permet d’aborder des sujets variés même sensibles ou personnels avec une certaine distance, ce qui encourage à libérer la parole et à être dans la rencontre de l’Autre.
Les apprenant.e.s ont émis l’envie d’aborder des thématiques qui leur sont chères et pour lesquelles ils/elles ont le sentiment d’être peu entendu.e.s : l’isolement, l’exil, le manque, le déracinement ou le souvenir.
Nous avons beaucoup parlé des souvenirs et chaque apprenant.e  a pu dévoiler aux autres à l’oral ainsi qu’à l’écrit, des souvenirs positifs ou négatifs. En échangeant sur leur vécu, les apprenant.e.s se sont rendus compte qu’ils/elles ont vécu des similitudes dans leur parcours de vie.

Nous avons projeté quelques extraits de films qui touchent à la thématique et qui traitent de manières variées du sujet. Ces ateliers ont donné aux participant.e.s des outils d’analyse du langage de l’image, étape qui a permis d’ouvrir à des formes différentes et possibles. Nous avons également eu l’occasion d’emmener les participant.e.s faire une sortie culturelle en lien avec la démarche.
Ensuite, les apprenant.e.s, sont sorti.e.s dans le quartier afin de prendre des photos et de faire des prises de sons de la ville.  L’idée était d’exercer leur regard, ainsi que de réfléchir à la symbolique et aux interprétations des images et des sons. Ces moments ont été très importants afin de s’approprier son quartier et de sortir du contexte scolaire.

La technique finalement choisie pour le film par le groupe a été celle du stop-motion. Les participant.e.s ont réalisé eux/elles-mêmes les personnages et les décors de leur film, ceci faisant appel à des compétences plus manuelles. Les matériaux utilisés ont été définis ensemble.
Plusieurs séances ont été dédiées à la création artistique du film ainsi qu’au tournage. Par souci de gestion du temps, d’efficacité technique et logistique, le montage a été effectué par les animatrices de l’atelier.
Le film, intitulé « Vivre dans un autre pays », a été projeté en boucle lors du Festival de Schaerbeek le 6 mai 2018, ce qui a permis à un grand nombre de visiteurs/euses de le découvrir, et notamment les familles des apprenant.e.s. Il a ensuite bénéficié d’une projection dans la salle du Cinéma Aventure le 8 mai et dans les locaux de la Ligue quelques jours plus tard. Cette organisation avait pour objectif de réunir les publics de différents ateliers autour d’un petit-déjeuner et de permettre l’échange autour de cette expérience individuelle et collective.

Pour voir le film, cliquez ici