«Close» de Lukas Dhondt

Rémi et Léo sont inséparables. Tels les 5 doigts d’une main, ils ne se quittent jamais. Fruit d’une relation intense, leur amitié est pure et complète. Leur rentrée à l’école secondaire agira comme un cataclysme sur leur relation. Sujets de moqueries et accusés d’homosexualité, Rémi et Léo devront faire face à la vindicte de leurs camarades de classe les considérant comme trop intimes, trop fusionnels… trop proches. Face à la pression du groupe, Léo va rapidement prendre ses distances avec Rémi, le délaissant au profit de parties de foot et entraînements de hockey… jusqu’à l’accident fatal qui les séparera à jamais. Face à cette perte inconsolable, Léo, réduit au silence, sombrera sous le poids de la culpabilité. «Close» est un film bouleversant qui aborde avec tact et retenue la question de l’amitié entre garçons mais aussi le poids des diktats de la masculinité sur les ados. Qu’est-ce qu’être un garçon? Quelles sont les limites d’une amitié entre garçons? Comment agir en collectivité, entrer dans le cadre et correspondre aux codes traditionnels de la virilité? Grâce à sa mise en scène sobre et au jeu d’acteur bluffant de ses deux protagonistes (Eden Dambrine et Gustav De Waele), «Close» est un film criant de vérité et de sincérité sans jamais tomber dans un pathos gratuit. Un très grand film magnifiquement interprété sur l’amitié, le rejet, l’abandon et la perte. à voir!

Du même numéro