Actualité: Education - Enseignement

Continuité des apprentissages durant le confinement

Continuité des apprentissages durant le confinement
Ce 17 mars 2020, la fédération Wallonie-Bruxelles a émis, dans sa circulaire n°7515, des nouvelles consignes pour les établissements scolaires en lien avec le coronavirus ainsi que sur la continuité des apprentissages et des évaluations durant le confinement.

Selon la circulaire, des travaux à domicile peuvent être prévus mais les modalités sont laissées à l’appréciation des équipes éducatives.

Afin d’assurer une égalité devant les apprentissages, chaque établissement scolaire devra veiller à prendre en considération divers éléments :

  • Les travaux ne peuvent en aucune manière porter sur des apprentissages qui n’ont pas été abordés préalablement en classe ; ils doivent s’inscrire dans une logique de remédiation-consolidation-dépassement ;
  • Les travaux doivent être proportionnés dans le contenu et le temps à y consacrer, en tenant compte :
– De l’absence d’accompagnement pédagogique des élèves, qui seront parfois seuls à la maison. Le travail doit donc pouvoir être réalisé en parfaite autonomie ;
– Dans l’enseignement secondaire, du fait que plusieurs enseignants sont susceptibles d’en distribuer ; une coordination entre eux serait donc idéale ; à défaut, il convient de prendre en considération cette réalité pour garantir le caractère proportionné des travaux ;
  • Si l’enseignant recourt à des modalités d’apprentissage en ligne, il doit impérativement s’assurer que chaque élève du groupe-classe dispose du matériel et du soutien pour s’y consacrer dans des conditions optimales ; à cet égard, je souligne que la Fédération Wallonie-Bruxelles travaille actuellement au renforcement de l’accès à son offre en la matière (e-learning, moodle) ;
  • Si des supports papiers sont distribués, tout doit être mis en place sur le plan organisationnel pour garantir un accès à tous les élèves ;
  • Il est recommandé autant que possible de mobiliser les moyens technologiques disponibles pour maintenir un lien social avec et entre les élèves autour des travaux proposés, pour autant que chacun puisse y participer ;
  • Les travaux à domicile ne peuvent pas faire l’objet d’une évaluation sommative, mais bien d’une évaluation formative (sans notation).
En ce qui concerne les évaluations externes et les évaluations dans le spécialisé, les contacts seront poursuivis avec les services de l’administration, les fédérations de pouvoirs organisateurs et les fédérations d’associations de parents.
En aucun cas, les circonstances exceptionnelles que nous connaissons ne pourront porter préjudice à la scolarité des élèves.
Une décision sera prise au terme du congé de printemps, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des mesures prises à ce moment.