Actualité: Droits des femmes, Egalité femmes-hommes, Politique

Un pas en arrière pour l’égalité filles/garçons dans les outils pédagogiques

Un pas en arrière pour l’égalité filles/garçons dans les outils pédagogiques
La commission enseignement du CFFB (dont la Ligue de l’Enseignement fait partie) vient de prendre connaissance de l’avant-décret relatif à l’acquisition de manuels scolaires, de ressources numériques, d’outils pédagogiques et de livres de littérature au sein des établissements scolaires, et s’étonne qu’en dépit du Décret sur gender mainstreaming qui recommande la prise en compte du genre dans toutes les politiques, le gouvernement fasse un pas en arrière par rapport à l’intégration de l’objectif d’égalité entre filles et garçons, femmes et hommes dans  le système éducatif.

Pour des raisons de simplification administrative et pour encourager l’autonomie des établissements scolaires, on supprime l’agrément et on introduit une charte qui n’a aucun caractère obligatoire. Faut-il rappeler qu’il est de la responsabilité des pouvoirs publics d’affirmer l’objectif d’égalité sous toutes ses formes et de prescrire les moyens d’y arriver. Nous savons d’expérience que, pour toutes sortes de raisons, la question de l’égalité sexuée n’est pas une priorité aux yeux de la plus grande partie de la communauté enseignante ni aux yeux des maisons d’édition (à quelques exceptions près). Raison pour laquelle il est d’autant plus important qu’un décret fixe les conditions dans lesquelles cet objectif d’égalité doit être poursuivi. Agrément, label ou autre formule, peu importe mais il revient au législateur de faire prévaloir ce principe et sa mise en œuvre.

La commission Enseignement du Conseil des Femmes Francophones de Belgique