Communiqués de presse, Enseignement, Politique: « Un élève = un élève » implique un cours sur la citoyenneté dans tous les réseaux !

« Un élève = un élève » implique un cours sur la citoyenneté dans tous les réseaux !

Tel est le point de vue du Conseil d’Etat, dont l’avis doit être suivi.

En plein accord avec l’avis du Conseil d’Etat du 7 septembre 2015 sur l’avant-projet de décret relatif à l’organisation d’une éducation à la philosophie et à la citoyenneté, la Ligue de l’Enseignement et de l’Education permanente considère que le principe d’égalité doit être respecté. En conséquence de quoi, le cours de philosophie et de citoyenneté doit être organisé sur une base identique dans tous les réseaux, indépendamment des cours de morale et de religion, autant dans l’officiel que dans le libre.

Tous les jeunes ont pareillement le droit de bénéficier d’un cours dont l’objet renvoie, de manière directe, à l’un des objectifs généraux de l’enseignement obligatoire (art. 6 du décret Missions), et il est injuste que les élèves de l’enseignement libre en soient privés.

La Ligue de l’Enseignement recommande de suivre la procédure ordinaire pour l’adoption des référentiels et des programmes de ce nouveau cours :

– élaboration d’un référentiel commun dans un groupe de travail en inter-réseaux ;

– adoption du référentiel commun aux différents réseaux par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;

– élaboration, par les pouvoirs organisateurs, des programmes sur base du référentiel commun ;

– contrôle des programmes par la Commission des programmes ;

– mission confiée  au Service général de l’inspection de vérifier l’organisation des cours et le respect des programmes.

La Ligue de l’Enseignement et de l’Education permanente considère que le non-respect du principe « un enfant=un enfant » porterait atteinte à l’Etat de droit.

 

Le Conseil d’Administration de la Ligue de l’Enseignement et de l’Education Permanente, asbl, réuni le 19 septembre 2015.