Actualité: Actu, Education - Enseignement, Jeunes, Numérique, Politique, Prévention

Téléphones admis à l’école ou non ?

Téléphones admis à l’école ou non ?
L’Assemblée nationale française a voté le 30 juillet 2018, une loi interdisant les objets connectés tels que les téléphones portables, tablettes et montres dans les écoles primaires et les collèges.

Que penser alors de l’usage intelligent des téléphones en classes, au même titre que les tablettes et ordinateurs portables de plus en plus financés en Fédération Wallonie-Bruxelles?

Ces « nouvelles » technologies font pourtant partie de la vie des enfants et des ados d’aujourd’hui. Ne serait-il pas mieux de leur apprendre à correctement se servir de ces outils via de nouvelles méthodes pédagogiques à tester ? Sur le terrain, des expériences existent et enthousiasment clairement les élèves.

Chez nous, il n’y a pas de loi, c’est aux directions d’école et aux pouvoirs organisateurs de décider s’ils interdisent ou non l’usage du portable.

Parents dédramatisez!

En plus de faire partie intégrante du quotidien, les écrans peuvent avoir du bon à la maison.
Selon le pédopsychiatre Marcel Ruffo, il s’agit de trouver un équilibre entre jeux vidéo, tablettes, téléphone et activités en commun en famille. Regarder un dessin animé avec ses enfants c’est aussi passer du temps avec eux, ce n’est pas juste déléguer. « … La plupart des parents s’inquiètent d’être de bons parents et ils ont l’impression que les écrans les remplacent. L’écran est une véritable concurrence affective. Moi, je crois qu’il faut être tranquille. … Il est très important de partager des choses avec l’enfant, de lui montrer qu’on s’intéresse à ce qui l’intéresse. »