Actualité: Supérieur-universitaire

Taux de réussite en hausse dans le supérieur non universitaire

Taux de réussite en hausse dans le supérieur non universitaire

En 2019-2020, 41% des étudiant·e·s de 1ère bac de l’enseignement supérieur non universitaire – hautes écoles (HE) et écoles supérieures des arts (ESA) – ont réussi 60 crédits sur 60 contre seulement 26% en 2018-2019, soit une augmentation de 15%.

L’ARES, l’Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur, avance plusieurs hypothèses pour expliquer cette augmentation[1]. « Les périodes de confinement ont poussé les étudiant·e·s à travailler davantage ; certain·e·s professeur·e·s ont modifié leur façon d’enseigner en privilégiant les petits groupes de travail, ce qui a permis un meilleur accompagnement de la part du corps professoral ; le mode d’évaluation a été modifié (examens remplacés par des travaux notamment) ». L’ARES constate également que « malgré un enseignement à distance et un contexte de crise sanitaire, les étudiantes et étudiants sont plus nombreux à avoir validé la totalité de leurs crédits. Ces bons résultats reflètent l’effort conjoint des professeurs et des étudiants qui ont su faire preuve de résilience alors qu’un nouveau type d’enseignement se mettait en place dans l’urgence ».

[1] Chiffres issus de la base de données SATURN qui est une base de données à des fins statistiques. Elle reprend les inscriptions dans l’enseignement supérieur non universitaire en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Elle est basée sur une collecte annuelle organisée par l’ARES depuis 2014.

Photo by Jungwoo Hong on Unsplash