Actualité: Politique, Position de la Ligue - Laïcité

Analyse: réorganisation de l’enseignement officiel de la Communauté française, des clés pour comprendre

Analyse: réorganisation de l’enseignement officiel de la Communauté française, des clés pour comprendre
Wallonie-Bruxelles Enseignement: un réseau nouveau pour l’enseignement officiel
Le Parlement de la Communauté française a adopté en février 2019 un important décret spécial qui transfère le rôle de pouvoir organisateur de la Communauté française à une OIP intitulée Enseignement Wallonie-Bruxelles (WBE). L’objectif premier est de simplifier l’organisation, dans une structure moins centralisée, où l’échelon zonal est privilégié.

D’autre part, la réorganisation privilégie une logique de participation des acteurs du réseau (représentation des catégories, des parents, des élèves au sein du Conseil), limitant la politisation du Conseil WBE. Le gouvernement de la Communauté française perd donc son pouvoir de décision directe sur l’organisation de l’enseignement officiel.

Pour la Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente, la question est de savoir si la forme juridique, le mode d’organisation et les moyens qui ont été définis par décret pour le réseau WBE, sont suffisants pour garantir que, de manière pérenne, WBE conserve son caractère public, qu’il exerce les obligations légales et les missions de l’enseignement jusqu’ici organisé par la Communauté française, en particulier en matière de neutralité et de libre-choix, et enfin, que son financement soit assuré.

Rappelons que ce transfert est une opération politique majeure qui concerne près de 200.000 élèves et étudiants, près de 20.000 membres du personnel et plus de 300 établissements scolaires.

 

Consultez l’analyse rédigée par Patrick Hullebroeck, directeur de la Ligue de l’Enseignement, Wallonie-Bruxelles Enseignement: un réseau nouveau pour l’enseignement officiel