Etude 2018 / Généalogie de l’évaluation (XVIe – XXIe siècle) – De l’examen scolaire chez les Jésuites aux évaluations externes du New public management

Etude 2018 / Généalogie de l’évaluation (XVIe – XXIe siècle)

La Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente présente sa nouvelle étude réalisée par Elsa Roland et intitulée :

« Généalogie de l’évaluation (XVIe – XXIe siècle). De l’examen scolaire chez les Jésuites aux évaluations externes du New public management ».

Les pratiques d’évaluation rythment la vie scolaire depuis bien longtemps. Pourtant, la notion même d’évaluation n’existait pas avant les années 1970. A l’époque, on parlait davantage de « contrôle » et d’« examen ». De par les distinctions et les hiérarchisations qu’ils permettent, ils sont aujourd’hui tous deux accusés de produire des individus serviles ou séniles et de prendre, au sein de l’école, la place qui devrait être réservée aux apprentissages.

Dès lors, peut-être que penser et critiquer l’évaluation aujourd’hui, c’est revenir à sa source : l’examen scolaire, qui lui aussi (et depuis bien plus longtemps que l’évaluation) semble avoir suscité de nombreuses controverses.

Les résistances aux diverses pratiques d’examen et de contrôle seront nombreuses tout au long des siècles. Néanmoins, elles s’affineront, se diffuseront et se naturaliseront surtout à partir de la fin du XIXe siècle, non plus seulement à partir de l’institution scolaire, mais surtout, par le biais des recherches de physiologie, de psycho-physiologie et de docimologie. En effet, de nombreuses études tenteront de fonder des méthodes d’examen dites « objectives » – nouvelle forme de caution scientifique de l’objectivité et de la neutralité du nouveau système scolaire qui s’impose à tous avec l’instruction obligatoire.

Malgré les nombreuses critiques que susciteront ces différentes recherches, les pratiques d’évaluation n’auront de cesse, durant le XXe siècle, de se multiplier, de se différencier et de s’intensifier dans la sphère scolaire mais aussi dans la sphère publique et le monde professionnel, pour être depuis les années 2000 incontournables dans les diverses sphères sociales en Occident.

Tel est l’objet de cette étude : faire un long détour par l’histoire de l’examen dans les sociétés occidentales du XVIIe au XXe siècle pour en saisir l’historicité, les conjonctures et les conditions de son émergence dans l’école, l’apprentissage, ses transformations en France et en Belgique, mais aussi ses rapports avec ce que l’on nomme aujourd’hui « évaluation ».

 

Lire l’étude

 

N’hésitez pas à consulter l’étude !

Auteure : Elsa Roland, docteure et chercheuse en sciences de l’éducation

Illustration : Marion Sellenet

Si vous désirez commander l’étude, contactez-nous à l’adresse : maudb@ligue-enseignement.be