Etude 2016: Histoire des cours de morale dans l’enseignement officiel. De la naissance de la Belgique au Pacte scolaire (1830 – 1959)

Etude 2016: Histoire des cours de morale dans l’enseignement officiel

L’éducation morale et religieuse a fait l’objet, depuis la création de la Belgique en 1830, de débats et de conflits aussi âpres que passionnés. Ceux-ci ont déchiré, non seulement la classe politique, mais le pays tout entier. Les oppositions étaient multiples. Elles ne portaient pas seulement sur l’organisation (ou non) d’un cours de morale et de religion, sur le caractère obligatoire ou facultatif de celui-ci, sur le choix et la désignation des chargés de cours, par l’autorité publique ou la hiérarchie religieuse, sur les qualifications nécessaires pour enseigner cette matière et sur la nature des diplômes requis, sur l’inspection des cours, civile ou diocésaine, mais, plus fondamentalement, sur le contenu même de l’éducation morale à dispenser et sur les relations entre le caractère nécessairement engagé de l’éducation morale et la nature du projet de l’école officielle. En effet, comment éduquer au jugement moral, lequel suppose toujours un jugement de valeur et un engagement personnel lié aux valeurs promues, sans recourir à un enseignement lui-même engagé, lequel serait en contradiction avec le caractère neutre et impartial de l’enseignement officiel ?

C’est en ce sens que cette étude propose un historique du cours de morale dans l’enseignement officiel, de la naissance de la Belgique au Pacte scolaire, tant du point de vue législatif que du point de vue de l’évolution de la conception du cours de morale.

Lire l’étude