Le féminisme et l’enseignement, pour une égalité filles garçons – Etude 2012

Le féminisme et l’enseignement. Une fille = un garçon

Document: Le féminisme et l’enseignement, pour une égalité filles garçons
Le féminisme et l'enseignement, pour une égalité filles garçons
Le féminisme et l’enseignement, pour une égalité filles garçons
A l’école, comme dans la société, l’égalité entre filles et garçons demeure virtuelle tant les stéréotypes ont la vie dure, que ce soit dans l’orientation scolaire, les manuels scolaires, les contenus d’enseignement ou les attitudes dans les interactions entre les enseignants et leurs élèves.

Au travers de cette étude, nous avons voulu faire le point sur la question. Après avoir rappelé la manière dont le concept de féminisme et la question du genre se sont élaborés, l’étude brosse à grands traits l’histoire du féminisme et du combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes en Belgique.

Dans une troisième partie, l’étude résume succinctement la façon dont les inégalités entre les filles et les garçons s’introduisent dans la scolarité, souvent en contradiction avec le projet pédagogique de l’institution scolaire qui cherche à produire de l’égalité quand elle véhicule, en fait, souvent inconsciemment, des stéréotypes.

Dans sa dernière partie, l’étude propose de s’inspirer de l’approche du genre pour travailler en profondeur les stéréotypes sexistes et les inégalités : sur ce plan, l’information sur les inégalités, pour utile et nécessaire qu’elle soit, ne suffit pas. Elle doit être complétée par une démarche critique de remise en question de soi, autant dans le chef des enseignants que dans celui des élèves. Pour terminer, la publication propose un choix de pistes d’actions, d’outils pédagogiques et de modules de formation conçus et réalisés par différentes organisations significatives de la mouvance féministe.

Une étude à mettre entre toutes les mains !

 

Conslutez l’étude ici: Le féminisme et l’enseignement, pour une égalité filles garçons