Eduquer 139: Désobéissance civile: nourrir la démocratie

Désobéissance civile: nourrir la démocratie

Noël Godin qui entarte BHL, le préservatif géant sur l’obélisque de la Concorde à Paris, Rosa Parks refusant de céder sa place dans le bus, le manifestant face aux chars sur la place Tiananmen… autant d’actions qui ont marqué notre imaginaire collectif et qui font partie de ce que l’on nomme la « désobéissance civile ».

Et dernièrement en Belgique : EZLN contre le nucléaire, la ZAD de Haren, les campagnes d’affichage « sauvage » contre la politique migratoire du gouvernement…

Alors qu’il existe un large panel de modes d’expression (droit de vote, grèves, luttes syndicales…), nous avons souhaité comprendre pourquoi la désobéissance civile est mobilisée pour faire aboutir une revendication en démocratie.

Lien entre désobéissance et débat public ; démarche d’éducation populaire chez les activistes ; révoltes d’enfants passées sous silence ; l’école pour apprendre à agir « contre le pouvoir » ; notions de victoire et de succès ; désobéissance civile au cœur du droit à l’avortement… Tel est le programme de ce dossier d’Eduquer n°139… Et action !

 

SOMMAIRE : 

FOCUS: Les coups de coeur de la Ligue (littérature, musique, ciné, expo…)

COUP DE CRAYON: L’illustrateur Fanny Dreyer nous livre son regard sur l’actu

ACTUALITE: L’enfermement des enfants

 

DOSSIER: Désobéissance civile: nourrir la démocratie
Désobéissance civile: nourrir la démocratie – entrée en matière 

La désobéissance civile comme vigie de la démocratie
Les plus belles victoires de la désobéissance civile ne sont pas à l’horizon mais sur le chemin
Quand les enfants se révoltent
La désobéissance civile à l’école
Le droit à l’avortement et la désobéissance civile, ici et ailleurs
Pour aller plus loin

 

BONNES PRATIQUES: Les enseignant.e.s contre le sexisme

A LA LIGUE: Regarde où tu es, tu es peut-être chez toi…

PEDAGOGIE: Rudolf Steiner: penseur controversé

FORMATIONS: Former et accompagner à l’animation socioculturelle

SCIENCES: « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles » la pollution que Corneille n’a pas connue