Actualité: Actu, Education - Enseignement, Pacte pour un enseignement d'excellence

Pseudo pacte et vraie crise politique

Pseudo pacte et vraie crise politique
Que restera-t-il de cette demi-législature avortée ?
Eduquer 132: Dossier spécial / Crise politique

Et que restera-t-il, en particulier, du Pacte pour un Enseignement d’excellence ? En provoquant une crise politique majeure, le Président du cdH a fait capoter plusieurs réformes importantes, en cours ou en préparation, dans le domaine de l’enseignement, la principale compé- tence de la Communauté française. Surtout, il a montré que le soi-disant Pacte, loin d’être un accord de pacification signé par des responsables qui s’engagent à l’exécuter loyalement, n’était qu’un artifice soumis au caprice d’un chef de parti qui, pour sa part, ne se sent aucunement lié. Tout indique que la législature se terminera sur le mode d’un électro-encéphalogramme plat, avec un gouvernement en affaires courantes, ou, s’il devait être remplacé par une autre majorité de circonstance, avec un gouvernement qui ne disposerait pas du temps nécessaire pour engager la moindre politique nouvelle. C’est montrer beaucoup de désinvolture pour l’enseignement, ceux qui l’organisent, qui y travaillent, qui y étudient ou qui se soucient de l’avenir de leurs enfants. Nous vous proposons de faire le point sur quelques dossiers importants de la présente législature. Où en est-on avec le Pacte pour un Enseignement d’excellence, la formation initiale des enseignant-e-s, le cours de philosophie et de citoyenneté, le décret « Inscriptions », les devoirs de loyauté des personnels de l’enseignement, le plan stratégique, les conditions de subventionnement, l’accueil des nouveaux-elles enseignant-e-s ? Quels sont les dossiers bouclés ou laissés en souffrance ? Un tour d’horizon qui permet de mieux comprendre les enjeux de la fin de la législature… et de la suivante ! Bonne lecture !

Juliette Bossé, secteur communication