Actualité: Droits des femmes, Maternité, Société

Pétition Amnesty International

Pétition Amnesty International
Dire non aux lois anti-avortement en Pologne: signez la pétition d’Amnesty International Belgique francophone

La Pologne est sur le point de voter une nouvelle loi qui supprimerait l’un des motifs d’avortement jusqu’ici autorisé: celui de pratiquer un IVG en cas de malformations graves ou mortelles du fœtus.
Afin de se mobiliser dans la lutte contre cette restriction et pour d’assurer à toutes les femmes le droit de jouir de leurs droits, Amnesty International lance une vaste pétition adressée au Président et aux député-es polonais-es pour leur demander de rejeter les restrictions à la loi sur l’avortement.

Les droits des femmes sont largement mis en péril en Pologne. La loi polonaise sur l’avortement est l’une des plus restrictives d’Europe. En effet, l’avortement n’y est autorisé qu’en cas de viol ou d’inceste, lorsque le fœtus souffre d’une malformation sévère ou mortelle, ou d’une maladie incurable mettant sa vie en danger, ou lorsque la vie ou la santé de la femme ou de la jeune fille est en danger.  Le Parlement polonais est en passe de durcir encore plus ces conditions avec une nouvelle proposition de modification législative qui vise à supprimer l’un des motifs d’avortement autorisés dans le droit polonais, à savoir l’existence de malformations graves ou mortelles du fœtus. Pourtant, les statistiques officielles montrent que la plupart des avortements légaux en Pologne sont pratiqués pour ce motif.

Mettant en péril la santé, le bien-être et la vie des femmes, cette nouvelle restriction priverait les femmes d’un droit reconnu par le droit international relatif aux droits humains. En effet, en vertu des normes internationales relatives aux droits humains, les malformations graves ou mortelles du fœtus figurent au nombre des motifs minimaux pour lesquels les femmes et les filles doivent avoir accès à un avortement sûr et légal.