Actualité: Droit des enfants, Inceste

#MetooInceste

#MetooInceste
Le samedi 16 janvier, un nouveau hashtag #Metooinceste inspiré du mouvement #Metoo a déclenché la libération de la parole autour du tabou de l’inceste.

Le premier tweet avec le hashtag #metooInceste est lancé par la militante Marie Chevenance:

« J’avais 5 ans. En une soirée, ce frère de ma mère a bouleversé ma candeur et assombri le cours du reste de ma vie. En une seconde, j’avais 100 ans. #metooinceste. »

Il apparaît dans la foulée de la publication du livre « La Familia Grande » de Camille Kouchner, une avocate française, fille d’un couple connu dans le milieu intellectuel et politique français. Dans son ouvrage, Camille Kouchner accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’avoir commis des actes sexuels sur son frère jumeau. Des faits perpétués il y a 30 ans et gardés secrets jusqu’à aujourd’hui.

Très rapidement le 16 janvier dernier, les témoignages explosent et le hashtag est largement partagé sur la toile.

Selon une enquête Ipsos publiée en novembre 2020, un Français sur dix serait victime d’inceste, 77% des victimes sont des jeunes filles et trois quarts des enfants abusé.es sont âgé.es de moins de 10 ans. Les auteurs sont dans 95 % des cas, des hommes.