Actualité: Education - Enseignement, Troubles de l'apprentissage

Les troubles DYS

Les troubles DYS
Eduquer 134: Quelle école pour les enfants DYS?
Handicap au quotidien, les troubles de l’apprentissage sont dus à une défaillance des fonctions cognitives, et n’ont rien à voir avec le degré d’intelligence.

L’entrée à l’école est un séisme pour tout enfant : nouveau rythme, nouvelles règles, nouvelles matières à ingérer… Ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver quand on a 3 ans ! Le passage à l’école primaire représente un  autre stade important dans l’évolution de l’enfant: les apprentissages se fixent. Chaque enfant connaît son propre rythme scolaire. Seulement, pour certains, les apprentissages mettent plus de temps à s’installer et, parfois, se  créent des blocages. Le dépistage des troubles de l’apprentissage peut alors s’avérer salvateur.

Être DYS, un handicap invisible

L’assimilation des compétences de base nécessite la mobilisation de plusieurs fonctions cognitives. Si l’une de ces fonctions n’est pas accessible, l’enfant se trouve en situation de conflit, de blocage. Les  enfants présentant des troubles DYS présentent une grande difficulté à utiliser  l’information qui leur parvient par la vue et l’ouïe. Cette confusion neurologique  les empêche alors d’avoir un traitement efficace des caractéristiques visuelles et  auditives de la langue écrite et orale.

En conséquence, la compétence non acquise engendre une lenteur, de la fatigue, un manque d’autonomie, un épuisement des ressources attentionnelles et des possibles troubles du comportement en classe.1

«Être dys, c’est être dans l’incapacité de mettre en œuvre son intelligence (pourtant préservée) en raison de pannes d’outils cognitifs responsables de troubles sévères et persistants  des  apprentissages.», selon le médecin Alain Pouhet 2

Les enfants présentant une (ou plusieurs) forme(s) de DYS souffrent donc avant tout de problèmes d’ordre « techniques ». Ils sont normalement intelligents mais ils ont un  problème d’accès à l’information.

Les différents types

Le préfixe DYS signifie trouble, difficulté. Les DYS sont des troubles spécifiques et durables d’apprentissage de la lecture et/ ou de l’écriture. On en distingue plusieurs types touchant chacun diverses formes d’apprentissages :

  • la DYSlexie qui s’applique à l’apprentissage de la lecture ;
  • la DYSpraxie, qui s’applique à l’apprentissage des gestes ;
  • la DYSgraphie qui s’applique à l’apprentissage de l’écriture et du dessin ;
  • la DYScalculie qui s’applique à l’apprentissage du calcul ;
  • la DYSorthographie qui s’applique à l’apprentissage de l’orthographe ;
  • la DYSphasie qui s’applique à l’apprentissage du langage.

Aux DYS, on ajoute souvent les troubles de l’attention (les TDAH). Ces derniers empêchent l’enfant de se concentrer sur des tâches spécifiques et génèrent également des comportements d’inattention, d’impulsivité et d’hyperactivité.

Les troubles instrumentaux font également partie des troubles de l’apprentissage. Ces derniers se caractérisent par une altération du développement de la parole et du langage, de la  coordination motrice, de la perception visuelle, auditive et du schéma corporel. L’ensemble de ces troubles de l’apprentissage sont invisibles et durables. Ils peuvent également s’associer, se cumuler.

Difficulté d’apprentissage VS troubles de l’apprentissage

Il est fondamental de marquer la distinction entre difficultés d’apprentissage et troubles de l’apprentissage. En effet, les difficultés d’apprentissage peuvent être palliées grâce à un soutien scolaire, une remédiation et un suivi adapté. Les troubles de l’apprentissage nécessitent un suivi réalisé par des professionnels de la santé. Ces derniers pratiqueront une rééducation qui permettra aux enfants d’acquérir d’autres méthodes afin d’évoluer dans leur parcours. On ne guérit pas de ces troubles, on aménage des schémas cognitifs satisfaisants pour parvenir à certaines compétences, stratégies qui persisteront tout au long de la vie de la personne.

Des enfants fragiles

A ce handicap s’ajoute souvent une estime de soi défaillante de l’enfant, liée à une marginalisation. Les enfants souffrant de troubles de l’apprentissage se trouvent fréquemment démunis face à l’école et à son rythme exigeant: souvent en perte de vitesse, parfois en décalage, l’enfant doit fournir deux fois plus d’énergie et de temps pour réussir. Considérés, à tort, comme fainéants, lents ou désintéressés, les enfants souffrant de troubles DYS risquent l’échec scolaire. Les relations à l’école se dégradent à tous niveaux et la démotivation s’installe. D’où l’importance d’une bonne prise en charge…

Marie Versele, secteur communication

1. www.apprendreaeduquer.fr/dys-vision-synthetiquedr-pouhet-meilleure-comprehension-adaptationaux-dys
2. POUHET Alain, Questions sur les Dys : Des réponses, tordre le cou aux idées reçues pour mieux comprendre et accompagner vers le succès (éditions Tom Pousse).


Exemples de textes tels qu’ils sont vus par des enfants dyslexiques

Monsieur etma
damare novon deupari achameau nit. Ladisten cet deux 600
Km lavoix tureconsso me 10 litr rausan quil aumaître. Ilfocon thé 18€ deux

âge d’aux taurou tet 8€ dere papour désjeu néleumidit. Les sens kou tes 1€
leli
treu ilpar ta 8 eureh. Kélai laconso mas
siondes sans ?
Quélai ladaipan setota lepour levoiaje ?

SOLUTION:
Monsieur et Madame Renaud vont de Paris à Chamonix. La distance est
de 600 km et la voiture consomme 10 litres aux cent kilomètres. Il faut
compter 18€ de péage d’autoroute et 8€ de repas pour déjeuner le midi.
L’essence coûte 1€ le litre. Ils partent à 8 heures.
Quelle est la consommation d’essence ?
Quelle est la dépense totale pour le voyage ?
Source : www.apedys.org


Tous un point commun ! 

Albert Einstein, Léonard de Vinci, Thomas Edison, Galilée, Nicolas Copernic, Auguste Rodin, Pablo Picasso, Vincent Van Gogh, Flaubert, Hemingway, Verne, Beethoven, Mozart, Winston Churchill, Benjamin Franklin, John F. Kennedy, Bill Gates, Steven Spielberg, Jack Nicholson, Meryl Streep, Robin Williams…

Qu’est-ce qui réunit ces personnalités qui ont durablement influencé notre culture ? Tous sont dyslexiques !
Cette difficulté d’apprentissage ne les a pas empêché de réussir, au contraire. Et si la dyslexie était un don, une autre manière de voir le monde qui enrichit et fait évoluer en dehors des carcans ?

Albert Einstein
Winston Churchill
Meryl Streep
Pablo Picasso