Actualité: Actu, Extrascolaire, Secondaire

Les stages civiques: une participation à la vie de la cité, portée par l’école

Les stages civiques: une participation à la vie de la cité, portée par l’école
Septembre 2016 annonce le lancement offi ciel des stages civiques. Cet ambitieux projet, initié par Madame Faouzia Hariche, Échevine de l’Instruction publique, de la Jeunesse et de la Petite Enfance de la Ville de Bruxelles, est une expérience citoyenne inédite pour les élèves et s’adresse aux classes de 5e année de l’enseignement secondaire de la Ville de Bruxelles.

En tant que pouvoir organisateur, la Ville de Bruxelles reconnaît le rôle primordial de l’enseignement dans la construction d’une société démocratique, équitable, solidaire et respectueuse de chacun. Nos écoles veulent préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste, équitable et ouverte par l’apprentissage de l’objectivité, du respect mutuel et de la pensée libre et autonome. Ces objectifs et ces valeurs sont reprises dans notre projet éducatif, ainsi que dans les décrets Mission et Citoyenneté qui régissent notre enseignement. Dans ce cadre, nos établissements scolaires n’ont de cesse de mettre sur pied des activités et initiatives qui visent à renforcer l’éducation à la citoyenneté responsable et active de nos élèves afin d’en faire des citoyens autonomes, libres, responsables et solidaires. Nous partons du principe qu’on ne naît pas citoyen averti, on le devient grâce à la rencontre avec des personnes, des cultures, des notions et des parcours divers. Là où il y a de la diversité, se trouve de la richesse. Faire en sorte de créer des partenariats de qualité entre les écoles et les acteurs du secteur public et non marchand, c’est l’option que nous avons choisie pour présenter cette diversité à nos élèves.

Un projet novateur: le stage civique en bref

Cette expérience citoyenne, inédite pour les élèves, s’adresse aux classes de 5e année de l’enseignement secondaire de la Ville de Bruxelles1. Ce stage totalise au moins 30 heures de prestations, non rémunérées, à effectuer en dehors des heures de cours au sein d’un organisme partenaire. Au mois de juin, les stagiaires présenteront leur stage à leurs pairs de 4e année secondaire. Ils seront évalués sur leur présentation et leur assiduité durant leur stage. Ils recevront également un certificat qu’ils pourront mentionner dans leur CV.

Avec qui?

Les partenaires sont des organismes publics ou à caractère public, actifs dans les domaines social, culturel, environnemental, etc. Ils portent les mêmes valeurs que celles développées dans les projets éducatif et pédagogique de la Ville de Bruxelles, à savoir entre autres, l’humanisme, l’équité, le libre examen, le respect, la mixité, etc. et permettront aux élèves, par leurs activités sur le terrain, d’être acteur de solidarité. Amnesty International, Greenpeace, le Samusocial, le CHU de Bruxelles ou encore le CPAS de la Ville de Bruxelles sont, par exemple, des partenaires privilégiés, du projet.

Les avantages pour les élèves

Par la mise en place de partenariats ambitieux, nos élèves auront l’occasion de s’impliquer dans des dynamiques et/ou mobilisations collectives. Le stage civique a donc pour objectif de: – faire découvrir les métiers nobles du secteur public ou à caractère public; – changer le regard que la socié- té porte sur les jeunes; – développer leur sens de la solidarité; – favoriser la socialisation et les échanges réels (contrairement aux conversations virtuelles); – montrer que chacun, à son échelle, peut changer les choses. Les avantages pour les partenaires À l’heure où tout est observé en termes de productivité, il était essentiel pour la Ville de Bruxelles de mettre en lumière des professions et des secteurs du non marchand indispensables au bon fonctionnement de la société. Le projet est un moyen de conscientiser les élèves sur l’importance et la né- cessité d’un service public fort et de mettre en avant le travail effectué par les institutions publiques et le secteur associatif. Il permet de faire connaître positivement l’institution et ses activités au-delà de ses réseaux habituels. Un stagiaire épanoui dans son stage permettra de toucher ses camarades, son cercle familial, le personnel pédagogique d’un établissement etc., et qui sait obtenir une nouvelle forme de mobilisation. L’expérience au sein d’un organisme pourrait aussi faire naître des vocations dans un secteur. Du côté des partenaires, les réactions sont enthousiastes, car le projet reconnait, et valorise, le travail des acteurs issus des institutions publiques ou du secteur associatif.

2016, une année pilote

La rentrée scolaire a inauguré les premiers stages civiques dans quatre écoles pilotes. Près de 275 élèves issus des Athénées Marguerite Yourcenar , Léon Lepage, Karel Buls et de l’Institut Bischoffsheim ont été encadrés et mis en projet en 4e année. Ils ont participé à une série d’animations sur la thématique de l’engagement, de sorte qu’ils puissent effectuer leur choix de stage sur la plateforme www. monstagecivique.be dès leur le début de leur 5e année, d’ici le 30 septembre 2016.

La suite…

Dès septembre 2017, le projet sera mis en place dans différents établissements d’enseignement secondaire de la Ville de Bruxelles, et coïncidera avec l’entrée en vigueur du cours d’Éducation à la Philosophie et à la Citoyenneté (EPC), qui tend lui aussi à rassembler les élèves autour de questions de société, en les invitant à développer une démarche philosophique et à acquérir les savoirs nécessaires à l’exercice d’une citoyenneté éclairée. Nous souhaitons, d’ores et déjà, à notre première promotion de stagiaires de riches aventures citoyennes et que les stages rencontrent leurs attentes respectives. En perspective, des souhaits et des stages ambitieux portés par des élèves, des équipes éducatives et des partenaires engagés.

 

1. L’enseignement de la Ville appartient au réseau officiel subventionné et présente un caractère non confessionnel.