Actualité: Bonnes pratiques, Culture, Sorties culturelles

Le Théâtre des Zygomars s’invite dans les établissements scolaires

Le Théâtre des Zygomars s’invite dans les établissements scolaires
Les Zygomars vous proposent 3 spectacles qui peuvent se jouer dans les écoles: en classe, dans la salle de gym, entre les rayonnages de la bibliothèque, dans la salle de spectacle, sous les projecteurs ou à la lumière du jour, mais toujours à proximité des jeunes spectateurs et spectatrices.

Depuis plus de 50 ans, le Théâtre des Zygomars est une compagnie professionnelle de théâtre jeune public, subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles et soutenue par la région wallonne. Installée en région namuroise, notre compagnie a créé de nombreux spectacles qui ont sillonné les quatre coins du monde. Nous avons à cœur de partager avec les jeunes et les moins jeunes des spectacles autour de l’univers de notre directeur artistique, Vincent Zabus, auteur et scénariste de bande dessinée, spécialiste des histoires poétiques où l’humour est toujours très présent.

Des formes théâtrales souples et légères techniquement

Notre théâtre cherche aujourd’hui à développer des formes nouvelles de spectacle jeune public, des formules légères et souples techniquement qui s’invitent facilement dans les écoles. Une salle de gym, une classe aménagée ou un réfectoire peuvent accueillir Raoul, pour les enfants du cycle 5/8 ans ou Incroyable, pour les élèves de 4e , 5e et 6e primaire. En secondaire, La question du devoir se joue en classe. Après chaque représentation, un échange entre les comédien·ne·s et les spectateurs/trices est proposé sous la forme d’une discussion philo.

«Raoul», un spectacle pour les + de 5 ans

Raoul

Deux narratrices complices mènent avec rythme et inventivité le fil du récit de ce spectacle. Contes, marionnettes et kamishibaï se mêlent dans une forme théâtrale à la fois tendre et drôle.

Un meuble sur roulettes regorge d’histoires. Un tiroir s’ouvre et une forêt apparait. Derrière une porte coulissante se cache une bibliothèque. Il suffit de se laisser surprendre…

Il y a l’histoire de Louis, prêt à affronter «La Sorcière de la rue Potagère» dont tout le monde parle à l’école. Courageux et déterminé, Louis découvrira que les apparences sont parfois trompeuses et que les vrais amis ne se rencontrent pas toujours là où on l’imagine. Alice, elle, habite «Le village qui murmurait» soumis à une terrible loi: il est interdit d’y faire du bruit mais personne ne sait pourquoi, pourtant tous les habitants respectent cette règle et ne sortent jamais de chez eux.

Un jour, Alice décide de quitter son village et s’embarque, intrépide, dans une aventure extraordinaire.

Le spectacle aborde des thématiques telles que les relations intergénérationnelles, le deuil, les apparences trompeuses ou encore l’envie de comprendre pourquoi les choses sont comme elles sont: pourquoi dois-je obéir à une règle si je ne la comprends pas?

«Incroyable!», pour les + de 10 ans

La question du devoir

Sous la forme d’un monologue mêlant théâtre et objets, ce récit initiatique propose une réflexion philosophique sur le sens de la vie et les peaux de banane.

C’est l’histoire de Jean-Loup, un gamin de 11 ans un peu curieux: pour comprendre le monde, il le répertorie dans de petites fiches scientifiques. Plus bizarre encore, Jean-Loup est rempli de tics et de tocs: compter 1, 2, 3 dans sa tête, ne pas marcher sur les lignes blanches des passages pour piéton, ne jamais regarder les grands dans les yeux…

Mais ce matin, à 8h47 précise, tout va changer!

Les thématiques abordées dans ce spectacle permettent de comprendre qu’en affrontant ses peurs, aidé par quelques heureux hasards, on peut découvrir l’incroyable de l’existence et oser être soi-même. Comment grandir quand on n’a pas toutes les chances de son côté? Comment s’en sortir dans la vie quand on est différent·e des autres?

«La Question du devoir», pour les + de 15 ans

«La Question du devoir», est le coup de cœur de la Presse aux Rencontre de Huy 2018, coproduit avec MARS, le soutien d’IThAC, de l’espace Magh, et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Incroyable

Dans le cadre d’un travail d’intérêt général, Alex Morel propose aux élèves un atelier pochoir. Elle fait irruption en début de cours, accompagnée de son assistant social, Stan. Elle s’installe, surprend et chamboule la classe.

«La Question du devoir» est un spectacle de théâtre invisible qui glisse vers un débat philo autour de l’engagement. Tout en se présentant et en installant le matériel nécessaire à son atelier, au détour d’une anecdote, toujours par petites touches, Alex se raconte. Elle partage ses envies, ses passions, ses colères, ses questionnements: Pourquoi on s’engage? Pour qui on s’engage? La fin justifie-t-elle les moyens?

Toutes ces questions, et bien d’autres relatives à l’engagement, Alex et Stan les partagent avec les élèves, la parole devient collective.

Ils espèrent que les élèves et leur enseignant·e profiteront de leur présence et de cette «bulle philosophique» pour prendre le temps de questionner, mettre en doute, confronter des points de vue et élaborer, ensemble, de nouvelles questions et de nouveaux repères.

Des ateliers

Nous avons à cœur de proposer parallèlement aux spectacles, des ateliers pratiques avec les enfants, les adolescent·e·s et leurs accompagnant·e·s.

– L’atelier théâtre, «du livre à la scène»: le théâtre est un média simple et fantastique à pratiquer avec un groupe classe. Une occasion unique de découvrir les incroyables potentialités du travail en équipe!

– L’atelier kamishibaï: nos animateur·trice·s accompagnent l’enseignant·e dans la découverte du kamishibaï avec sa classe. Explorer cet outil avec les enfants donne l’occasion de relever pas mal de défis: travailler la présence scénique, porter la voix, lire de façon expressive et donner du rythme au récit. Raconter une histoire en kamishibaï, c’est un travail de groupe où chaque rôle est essentiel: lecteur, manipulateur, bruiteur, etc.

– L’atelier de théâtre d’ombres: le théâtre d’ombres est à la portée de tous! Quel que soit son caractère, chaque enfant peut trouver sa place dans la réalisation d’un théâtre d’ombres: dessin, découpage, manipulation, jeu de lumière, expression orale. Un beau défi à relever, dans le plaisir!

 

Conditions:

«Raoul» 

– 60 spectateur/trice·s;

– Durée: 40 min + 10 minutes de discussion philo;

– Montage: 1h30;

– Mettre un espace à disposition: une salle de gym ou tout autre espace de 4m/7m;

– Prévoir des tapis, bancs et chaises pour installer le public en «gradins».

 

«Incroyable!»

– 100 spectateur/trice·s; – Durée: 55 min + 10 minutes de discussion philo;

– Montage: 2h;

– Mettre un espace à disposition: une salle de gym ou tout autre espace de 5m/7m;

– Prévoir des tapis, bancs et chaises pour installer le public en «gradins».

 

«La Question du devoir»

– 50 élèves maximum par représentation;

– Accessible en classe (dès la 4e secondaire);

– Durée: chaque représentation dure 2 x 50min.

 

Des guides d’accompagnement sont à télécharger sur notre site internet pour permettre aux enseignant·e·s de prolonger les débats en classe avec leurs élèves: www.theatredeszygomars.be

 

Contact :

Marie Jacquet, responsable de la communication: promotion@theatredeszygomars.be

www.theatredeszygomars.be 

081/22 91 71

 

Marie Jacquet, Théâtre des Zygomar