Conte, conteur et société

Conte, conteur et société

Stéphane Van Hoecke
romaniste, animateur d’ateliers d’écriture et conteur
La formation « Conte, conteur et société » est malheureusement annulée. Veuillez nous en excuser
Vous entendez souvent des histoires, vous les aimez et vous en connaissez. Vous en racontez même parfois et vous savez la fascination que vous exercez sur ceux qui vous écoutent.

Vous voyez que le conte n’a pas de frontière, ni de génération, ni de culture. Et vous vous demandez pourquoi? Qu’est-ce qui se passe durant le moment conté ? Est-ce qu’on raconte n’importe quoi, n’importe quand, n’importe comment? Et vous avez envie de pénétrer ce fascinant domaine du conte, pour vous-même ou pour vos activités de terrain.

La parole contée n’est pas une production unique et personnelle : elle est le fruit d’une tradition ancestrale, rendue vivante par la parole de chaque nouveau conteur. Elle est l’expression même de l’échange, du tissage de mots. Cet échange qui se fait aujourd’hui avec nos mots d’aujourd’hui, dans notre société d’aujourd’hui. Le conte est là, de tout temps et de tout espace. D’hier et d’aujourd’hui. De chacun et de tous.

La formation propose un temps de découverte et de réflexion pour mettre en relation votre expérience vécue du conte avec les possibilités de report sur le terrain de l’animation ou dans votre vie personnelle.

Un temps de contes pour dire et se dire.

Les contes dans les autres cultures, et leur rôle de transmission aujourd’hui. Le conte comme outil de rencontre des cultures. Le conte tissant des liens sociaux, au-delà des frontières et des générations. Le conte ici et maintenant. Universalité des matières, des fonctionnements humains : l’homme est partout le même…

Un temps de paroles pour se mettre en situation, découvrir les enjeux et les techniques du conteur.

Temps de partage sur le fond, sous forme de jeux de paroles tirés de la tradition contée. Découvrir l’enjeu et le fonctionnement de l’oralité : la parole est universelle. Le conte, c’est de l’oralité : on ne parle pas comme on écrit. On parle avec le langage qui est le sien, dans le monde d’aujourd’hui. L’oralité, quelle place dans le projet d’animateur?

Un temps pour conter, s’écouter les uns les autres, et partager la saveur du conte, le goût de raconter…

Objectifs:

  • Approcher le conte dans ses caractéristiques de base (oralité, rythme, structure, thème,…). Travailler l’acte de raconter dans ses composantes verbales et non-verbales.
  • Permettre, à partir de la découverte pratique des outils de base, de développer sa propre pratique de la parole contée en milieu professionnel (interculturel, intergénérationnel) ou familial.
  • Faire un bout de chemin dans la découverte de son potentiel imaginatif et créatif, par le geste et la parole, à travers l’utilisation de la parole contée.
  • Découvrir les capacités communicatives par le conte, comme une possibilité d’amener chacun à un bonheur de vivre à travers une meilleure connaissance de soi et des autres.
  • Prendre conscience de l’importance du plaisir de raconter des histoires. Et d’écouter aussi.
  • Connaître et reconnaître les sources (livres et albums mis à la disposition).

Méthodologie:

Essentiellement pratique et centrée sur l’acte de raconter et l’écoute des contes, la formation n’implique pas de connaissance préalable. Diverses démarches ludiques permettront à chacun d’acquérir une confiance suffisante en sa propre faculté de raconter et de mettre en lumières les structures de base du récit parlé, les techniques et composantes d’un conte.

  • Jeux individuels et collectifs: de respiration, de voix, de rythme, de souplesse corporelle, de créativité verbale et d’imagination.
  • Exercices de mise en situation où chacun expérimente «l’enjeu et le rituel» du raconter.
  • Echanges en groupe sur les exercices et l’expérience vécue.

Livres et recueils: albums, livres, jeux, recueils sont mis à la disposition des participants.