Communiqués de presse, CPC - cours d'éducation à la philosophie et à la citoyenneté: Communiqué de presse: Étape cruciale pour 2h de philo et citoyenneté dès 2023 !

Communiqué de presse: Étape cruciale pour 2h de philo et citoyenneté dès 2023 !

Le cours de philosophie et citoyenneté devient un vrai cours de deux heures dans l’enseignement officiel ! C’est une décision pour laquelle le Centre d’Action Laïque (CAL), la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel (FAPEO), la Ligue de l’Enseignement et de l’Education permanente et la Fédération des Amis de la morale laïque (FAML) plaident depuis plusieurs années. Les quatre organisations accueillent donc avec beaucoup de satisfaction les recommandations du groupe de travail du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

D’abord sur le fond. Les enjeux de société – désinformation, repli identitaire, inégalités hommes/femmes, populisme, radicalisme, climato-scepticisme… – obligent nos élèves à se doter d’outils philosophiques pour apprendre à forger leur propre opinion, mais aussi comprendre et exercer tout ce que recouvre le concept de citoyenneté. Cette nécessité s’est illustrée notamment durant la crise sanitaire, avec un retour en force de la désinformation, du complotisme et de la méfiance envers les sciences et les savoirs empiriques. Mais aussi lors des derniers sondages actant une tendance à l’autoritarisme dans le chef des jeunes[1]. Aujourd’hui, nous n’avons pas le luxe de considérer certains prétextes plus importants que cet enjeu fondamental pour l’avenir de nos jeunes. Consacrer deux heures par semaine à la philosophie et la citoyenneté est un minimum et deviendra enfin une réalité.

Sur la forme également. La levée du verrou constitutionnel est sans équivoque et ne peut désormais plus être évoquée pour freiner cette avancée. Mais surtout, la situation actuelle est intenable pour les professeurs et les élèves : des conditions de travail et de mobilité compliquées pour les enseignants, des difficultés organisationnelles absurdes pour les directions, et enfin des inégalités entre élèves, professeurs, et réseaux… Toutes ces difficultés sont le fruit d’une dizaine de combinaisons possibles pour les élèves et les écoles, voire davantage si l’on introduit un nouveau cours suite à la reconnaissance du bouddhisme comme culte officiel. Tant sur le plan pédagogique qu’organisationnel, le statu quo était intenable à long terme.

A cet égard, tous les élèves et acteurs de l’enseignement concernés sortent gagnants de cette nouvelle avancée. Le CAL, la FAPEO, la Ligue de l’Enseignement et la FAML saluent également la décision du groupe de travail parlementaire de mettre sur pied une inspection spécifique, actant la naissance d’un véritable cours de philosophie et citoyenneté dans l’enseignement officiel.

Toutefois, si les quatre organisations comprennent la volonté de mettre en œuvre progressivement cette décision, notamment pour des raisons budgétaires et de cohérence avec l’implémentation du tronc commun, il restera particulièrement attentif à ce que cette volonté politique se concrétise lors de la rentrée scolaire 2023.

Enfin, dès lors que l’intérêt supérieur doit prévaloir, le CAL, la Ligue de l’Enseignement et la FAML invitent le réseau libre confessionnel à rejoindre ce nouveau cap pris par l’enseignement officiel et à organiser progressivement un vrai cours de philosophie et citoyenneté pour tous ses élèves, comme le précise l’une des recommandations du groupe de travail parlementaire qui semble acter l’échec d’un enseignement transversal de cette matière.

 

Contacts presse :

 

  • Centre d’Action Laïque : Benoît Van der Meerschen – secrétaire général du Centre d’Action Laïque (VanDerMeerschen@laicite.net – 02.627.68.50)
  • FAPEO : Nicolas Darcis – président (02.527.25.75)
  • Ligue de l’enseignement : Roland Perceval- président (0495/70.44.47)

 

[1] https://www.laicite.be/contre-lautoritarisme-deux-heures-de-philosophiecitoyennete/

     le logo leep en noir