Actualité: Désobéissance civile, Politique, Société

Dossier désobéissance civile – Entrée en matière

Dossier désobéissance civile – Entrée en matière

Il est plus désirable de cultiver le respect du bien que le respect de la loi.»
Henry David Thoreau

Sommaire du dossier

Dossier désobéissance civile

Noël Godin qui entarte BHL, le préservatif géant sur l’obélisque de la Concorde à Paris, Rosa Parks refusant de céder sa place dans le bus, un manifestant chinois face aux chars sur la place Tiananmen… autant d’évènements qui ont marqué notre imaginaire collectif et qui font partie de ce que l’on nomme la «désobéissance civile».

Et dernièrement, en Belgique: la campagne d’affichage «sauvage» contre la politique migratoire du gouvernement, les activistes de l’EZLN 1 abandonnant une dizaine de faux barils nucléaires dans les locaux d’ENGIE Electrabel, des zadistes contre la construction de la prison de Haren…

D’après le sociologue  Albert Ogien, alors qu’il existe actuellement un large panel de modes d’expression en démocratie (droit de vote, grèves, luttes syndicales…) le recours à la désobéissance  civile serait de plus en plus fréquent…

Mais quand parle-t-on d’actes de désobéissance civile?

C’est l’américain Henry David Thoreau qui est  le premier à avoir utilisé ce terme en 1849 dans son ouvrage La Désobéissance civile (qui inspirera d’ailleurs Martin  Luther King et Gandhi) lorsqu’il couche par écrit ses positions idéologiques après avoir été incarcéré pour avoir refusé de payer une taxe à l’Etat qui pratiquait alors l’esclavagisme.

L’asbl Barricade 2 établit sept critères qui  permettent d’assimiler une action à de la désobéissance civile: sa dimension collective, le fait qu’elle soit publique, illégale (ou extra-légale), non-violente, le fait qu’elle intervienne en plus d’une action en justice et que les  risques de sanction soient assumés, le fait que l’action soit constructive – que des alternatives soient proposées.

Ce dossier fait suite au numéro d’éduquer précédent consacré à Mai 68, qui rappelons-le, était un «mouvement porteur de nouvelles formes d’engagement et de pratiques de contestations, qui sans être désignées comme telles, au départ, étaient, entres autres, des actes de désobéissance civile» 3 .

Nous avons ici souhaité comprendre pourquoi, quand et comment la désobéissance civile est mobilisée pour faire aboutir une revendication en démocratie. Dans un premier texte, Albert Ogien reviendra sur la façon dont la désobéissance civile fait vivre le débat public.

Dans un second temps, Amaury Ghijselings, chargé des mobilisations chez Greenpeace, abordera la nuance entre les notions de victoire et de succès, en s’attardant sur l’importance de la démarche d’éducation populaire chez les activistes. L’article de la chercheuse en sciences de l’éducation, Elsa Roland, portera sur les révoltes d’enfants, phénomène encore aujourd’hui largement passé sous silence, et qui réinterroge le «caractère naturel» de la mise sous tutelle des enfants dans la société. Damien Charles de l’asbl Quinoa expliquera que l’école, pourtant chantre  de la culture de l’obéissance, a un rôle à jouer pour apprendre aux enfants à désobéir et à agir contre le pouvoir. Enfin, Bérengère MarquesPereira, Professeure à l’ULB décrira les différentes formes de désobéissance civile qui ont permis l’obtention pour les femmes du droit à l’avortement, en Belgique et dans le monde.

Pour finir, et pour vous donner envie de participer à des actes de désobéissance civile, citons La Boétie: «être libre, c’est d’abord s’émanciper du désir d’obéir, assécher en soi la passion de la docilité, cesser de travailler, soi-même depuis soi-même, à sa propre aliénation, faire taire en soi le petit discours intérieur qui légitime d’avance la puissance qui m’écrase».

Bonne lecture!

1. Ensemble Zoologique de Libération de la Nature.
2. www.barricade.be
3. La désobéissance civile aux États-Unis et en France: 1970-2014, Marianne Debouzy, Presses universitaires de Rennes, 2016.

Dossier réalisé par Juliette Bossé, secteur communication

 

Sommaire du dossier: Désobéissance civile: nourrir la démocratie

La désobéissance civile comme vigie de la démocratie
Les plus belles victoires de la désobéissance civile ne sont pas à l’horizon mais sur le chemin
Quand les enfants se révoltent
La désobéissance civile à l’école
Le droit à l’avortement et la désobéissance civile, ici et ailleurs
Pour aller plus loin