Coup de coeur:

La fenêtre d’Overton?

La fenêtre d’Overton?

Le concept a récemment été abordé par Clément Viktorovitch (chroniqueur français spécialiste de la rhétorique en politique) dans l’émission «Clique» sur Canal+; cela en lien avec les propos de Julie Graziani (chroniqueuse
conservatrice et traditionnaliste) qui accusait une mère célibataire précarisée d’être responsable de sa situation.

La fenêtre d’Overton ou la fenêtre de discours, est une théorie politique développée par Joseph P.Overton. Selon cette théorie, l’ensemble des idées, opinions ou pratiques considérées comme acceptables dans l’opinion publique se situent dans une fenêtre (allégorie). Dès lors, une idée peut vivre, exister, seulement si elle est à l’intérieur de la fenêtre qui englobe une gamme d’idées considérées comme acceptables politiquement en regard de l’opinion publique. Si un politicien propose une idée, une politique qui existe à l’intérieur de cette fenêtre, de ce cercle admis, il sera vu comme acceptable par le peuple.

Après la mort d’Overton, le concept fut élargi. En effet, on examina le concept d’ajustement de cette fenêtre d’idées acceptables via la promotion d’idées en-dehors de cette fenêtre et ce, dans le but de les rendre acceptables par l’opinion publique. On parle alors d’ouvrir la fenêtre d’Overton dans le but délibéré de faire passer des idées extrêmes; un procédé de plus en plus souvent utilisé par les partis extrémistes. Un individu va lancer une idée qui n’entre pas dans la fenêtre, par exemple: le cannibalisme. Pour l’opinion publique, cette invective est inacceptable et scandaleuse: on ne mange pas les hommes! Cette position va susciter un rejet massif des individus. Plus tard, un autre individu va émettre une idée similaire mais plus modérée: et si on mangeait les hommes vieux et handicapés! Toujours hors de la fenêtre, cette dernière sera cependant vue comme moins extrême, plus acceptable que la précédente. La fenêtre va alors s’ouvrir: cette idée va entrer dans la sphère publique et politique, modifier les valeurs et les opinions des individus jusque-là hermétiques.

La fenêtre d’Overton permet alors, de changer la perception de l’opinion publique sans qu’elle s’en rende compte pour une idée considérée jusque là comme inacceptable, insensée, pour finalement être acceptée et appropriée. En principe aucun tabou n’échapperait à l’efficacité de cette technique.

Coups de coeur

L’empreinte de Alex Marzano-Lesnevich
L’empreinte de Alex Marzano-Lesnevich
8 novembre 2021 - Littérature

«… je suis contre la peine de mort. La mort, c’est ce dont j’ai peur. La mort, c’est ce qui a emporté ma sœur; la mort, c’est ce que les adultes redoutent pour mon frère; la mort, c’est ce dont je fais des cauchemars.» Étudiante studieuse …

«Ne m’oublie pas» de Alix Garin
«Ne m’oublie pas» de Alix Garin
8 novembre 2021 - Bande dessinée

«J’oublie. Je pense que je perds la tête… Mais le pire c’est quand ça me revient» Marie-Louise, la grand-mère de Clémence, vit dans un EHPAD. Souffrant de la maladie d’Alzheimer, elle fait régulièrement des fugues, s’imaginant rentrer chez …

Voir tous les coups de coeur