Actualité: Actu, Centres fermés, Droit des enfants

Contre l’enfermement des familles en centre fermé

Contre l’enfermement des familles en centre fermé

Comme le rappelle la campagne « On n’enferme pas un enfant. Point. », il ne faut pas oublier que le Comité pour les Droits de l’Enfant des Nations Unies, qui veille à l’application de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant, estime que le fait d’enfermer des enfants est injustifiable et constitue une violation grave des droits de l’enfant.

La Cour Européenne des Droits de l’Homme a condamné la France en raison de la détention d’enfants dans un centre fermé qui se situait à proximité immédiate des pistes d’atterrissage d’un aéroport. La Cour a jugé que la détention d’un jeune enfant durant 7 jours, avec une exposition à des nuisances sonores importantes, a causé chez lui une accumulation d’agressions émotionnelles, avec des conséquences très négatives.

Par ailleurs, en Belgique, de nouveaux arguments ont été avancés par les requérant·e·s qui tentent de faire annuler cet enfermement des familles sur le site du centre 127 bis, à 250 mètres d’une des pistes de l’aéroport de Zaventem : la pollution sonore, la surexposition au kérosène et le non-respect de la vie de famille.

Lutter contre ces unités familiales est une nécessité mais cela ne remet pas en cause l’existence même de ces prisons. Depuis 2011 et une proposition de loi interdisant l’enfermement des familles pour répondre aux arrêts de la Cour européenne des droits de l’Homme, rien ne va plus dans ce sens. Avec la montée des extrémismes et la NVA au pouvoir en Belgique, la tendance est malheureusement au durcissement .

Peut-on espérer un revirement du futur gouvernement fédéral sur sa politique d’enfermement des familles avec enfants pour des raisons administratives ?

Nouvelle publication Een kind sluit je niet op / On n’enferme pas un enfant

ON N’ENFERME PAS UN ENFANT. POINT.
http://www.onnenfermepasunenfant.be/…/generatePlusInfos.php…