Actualité: Droit des enfants, Immigration - Réfugiés

Accueil des enfants ukrainiens dans les écoles

Accueil des enfants ukrainiens dans les écoles

« Cent trente élèves (originaires d’Ukraine) sont inscrits à ce jour (dans une école de la FWB), mais cela devrait augmenter très vite et très très fort« , a commenté ce jeudi 17 mars la ministre de l’Éducation, Caroline Désir, en commission du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En effet, la ministre a rappelé que la moitié des réfugiés venus d’Ukraine déjà arrivés chez nous étaient mineurs d’âge, et donc en âge de scolarisation. Ce mardi 22 mars, ce sont pas moins de 353 enfants ukrainiens qui sont désormais scolarisés dans des écoles de la Communauté française. Des chiffres qui évolueront de manière croissante dans les jours qui viennent. En effet, selon des estimations des autorités fédérales, la Belgique pourrait accueillir quelque 200.000 réfugiés ukrainiens au total, dont 80.000 en Wallonie et à Bruxelles. Dix mille se sont déjà inscrits auprès de l’Office des Étrangers.

Les écoles doivent donc se préparer à cet accueil massif d’enfants ukrainiens en classe. Pour répondre à ces besoins, soutenir le corps enseignant et faire face à la pénurie de profs, la ministre Désir à indiqué envisager l’embauche d’enseignants ukrainiens, également réfugiés chez nous.

Une occasion pour la ministre de rappeler, dans sa circulaire 8507, la possibilité de création de classe DASPA ou l’augmentation de l’encadrement d’un DASPA existant en cours d’année scolaire dans les écoles du primaire et du secondaire.

Par ailleurs, en regard des épreuves subies durant ces derniers jours par un départ précipité, le déchirement des familles et pour certains par la confrontation directe avec des scènes de guerre, bon nombre de ces jeunes seront dans un état de détresse psychologique important qui devra être pris en charge par les services PMS.

 

Sources :

 

Illustration: Photo by Tong Su on Unsplash