Actualité: Actu, Numérique, Pollution, Sciences

Projet européen: Conscience Numérique Durable (CND)

Projet européen: Conscience Numérique Durable (CND)
Les objets connectés font partie de notre quotidien. Pourtant, s’ils peuvent nous faciliter la vie, leur impact environnemental et social n’est pas négligeable. La Ligue de l’Enseignement travaille actuellement sur des outils pédagogiques pour aborder ces questions.

Le numérique a le vent en poupe. En Europe, plus de 3 personnes sur 4 utilisent Internet. Le nombre et la variété des appareils connectés ne cessent de s’accroître à une vitesse impressionnante: ordinateurs, smartphones, tablettes, drones, mais aussi montres connectées pour le sport, thermostats, voitures, télévisions, tracteurs, climatiseurs, éclairages, poubelles, tout est devenu high-tech! Tous ces objets connectés et leurs fonctionnalités s’imposent dans notre quotidien grâce à la multitude des services qu’ils nous offrent. Pratiques, ludiques et technologiques, ils font partie intégrante de nos vies. Le numérique offre une multitude de possibilités qui influent sur l’avenir de l’humanité. Ces appareils facilitent les échanges, décuplent les possibilités de calcul, augmentent l’efficacité et la rapidité de nos actions de manière extraordinaire, etc.

D’un autre côté, les outils numériques peuvent avoir des impacts négatifs sur nos vies, notre société et l’environnement. Les réseaux sociaux, par exemple, peuvent diminuer nos interactions sociales et nous rendre plus seul·e·s. Des géants comme Google ou Amazon ont des monopoles tellement énormes, notamment sur les données, qu’ils ont une puissance économique plus forte que certains états européens. En ce qui concerne l’environnement, le numérique a dans l’imaginaire collectif une image «verte», immatérielle, et nous n’imaginons pas son réel impact. Saviez-vous pourtant que:

– Internet représente aujourd’hui un peu moins de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et ce chiffre pourrait grimper à 8 % en 2025 (2018 – Shift Project);

– il faut consommer environ 80 fois plus d’énergie pour produire «un gramme de smartphone» que pour produire «un gramme de voiture» (ADEME 2013 – Shift Project);

– l’impact énergétique du visionnage d’une vidéo en ligne est environ 1500 fois plus grand que la simple consommation électrique du smartphone (2018 – Shift Project).

Il convient donc, à travers une pédagogie innovante, d’urgemment interroger notre utilisation quotidienne du numérique et d’utiliser ce formidable outil de façon plus responsable, tant d’un point de vue du service rendu que de l’impact écologique.

L’initiative CND vise à participer à l’éducation à ces sujets. Nous allons développer des outils éducatifs et pédagogiques (guides de sensibilisation, jeux, modules de formations) permettant aux établissements scolaires, aux enseignant·e·s, aux élèves (principalement de fin de primaire et de secondaire) et au grand public de construire de nouvelles connaissances et compétences sur le lien entre digital, écologie et social. L’ensemble de notre travail sera publié sous licence libre et accessible gratuitement.

La première production, un guide sur les conséquences sociales et environnementales du numérique, destiné à tout public, est en cours de construction. Nous sommes encore en phase de réflexion et à la recherche d’informations pertinentes et fiables sur un grand nombre de thèmes.

Si ce projet vous parle et que vous aimeriez échanger avec nous et travailler à une éventuelle coopération, n’hésitez pas à contacter Adrien Plomteux, chargé de projet CND, à l’adresse adrienp@ligue-enseignement.be.

Vous serez tenus informé·e·s des avancées via ce canal. Vous trouverez aussi des informations sur notre site Internet www.ligue-enseignement.be

Ce projet est le fruit de la collaboration entre trois organisations de trois pays différents et est financé avec le soutien de la Commission Européenne à travers le dispositif ERASMUS+.

 

Adrien Plomteux, chargé de mission à la Ligue de l’Enseignement